ArTiSiS

Concert à l’abbaye de l’Epau

Samedi soir, le choeur de l’université du Maine donnait un concert, accompagné par le Brassage Brass Band de Paris, dans l’abbatiale de l’abbaye de l’Epau.
C’est dans cet endroit merveilleux que se sont enchaînés les treizes titres qui composent La Messe de l’Homme Armé de Karl Jenkins, sur un arrangement pour Brass Band de Mathias Charton.
C’est après deux morceaux (Liberty Fanfare de John Williams Heart Grin et Nimrod (variation 9, Enigma, Op.36) d’Edward Elgar) interprétés par le Brass Band qu’est entré le choeur de l’Université du Maine sous un tonnerre d’applaudissements.
Mathias Charton a laissé sa place de chef d’orchestre pour aller se positionner aux percussions, et Evelyne Béché, la chef de choeur de la chorale de l’Université (et chef d’orchestre elle-aussi) a pris sa place aux commandes de la manoeuvre pour le déroulement progressif des treizes morceaux de cette oeuvre :

The Armed Man
Call to Prayers
Kyrie
Save me from Bloody Men
Sanctus
Hymn Before Action
Charge!
Angry Flames
Torches
Agnus Dei
Now the Guns have Stopped
Benedictus
Better is peace

L’endroit ne pouvait pas être mieux pour ce style de concert ; avec un moment que l’on pourrait trouver osé (magnifique à vrai dire Wink ), c’est l’appel à la prière Musulman (le deuxième titre), dans une abbaye catholique, ça fait toujours son petit effet Grin, appel à la prière interprété superbement par un muezzine improvisé en la personne d’Abdennour Boufermel. On a beau ne pas être pro-religion ou autre, il faut reconnaître que ce genre de musique et chant s’écoute avec plaisir, surtout dans une « salle » aussi propice à l’événement…
Très belle interprétation de l’ensemble chorale/Brass Band tout au long de cette soirée.

C’est finalement avec regret qu’arrive la fin de cette oeuvre, c’est court finalement… Grin
Merci au Brassage Brass Band de Paris et au Choeur de l’Université du Maine pour cette soirée.

Comments are closed.

Lilian PAPIN en vrai de vrai…